Le Parc Monumental Teillé-Mouzeil de Lambert Sculptor

Un Parc de 14 hectares pour les animations culturelles et associatives géré par l'association C'osmose.

22 novembre 2009

LE PARC DE SCULPTURES MONUMENTALES DE MOUZEIL

 

Jean-Claude Lambert, le père et l'âme du parc de sculptures monumentales de Mouzeil. 

Installé à Mouzeil, il a créé un parc de sculptures monumentales, où des statues de plusieurs mètres de haut, côtoient un alignement de mégalithes.

 

6a00e00993ea258833010535e563de970b_800wi na05_2279826_2_px_501__w_ouestfrance_

Ce parc de treize hectares est un lieu ouvert, de rencontres et d'échanges, de création et d'inspiration, destiné à accueillir toute initiative culturelle, musique, écriture, théâtre, peinture, animations pédagogiques... Il est surtout, et avant tout, un espace exceptionnel, et une démarche unique en France, vouée à ouvrir les portes de nos multiples curiosités, et à devenir une étape touristique et culturelle incontournable.

Le Parc de sculptures monumentales, la Petite Fournerie, entre Mouzeil et Teillé, près d'Ancenis est accessible à tous et gratuit.

6a00e00993ea2588330120a5a79730970b_800wi 6a00e00993ea2588330120a5fe2df1970c_800wi 6a00e00993ea2588330120a5fe2d2e970c_800wi 6a00e00993ea2588330120a5a797f3970b

"... Ne comptez pas lui serrer la main. Meurtries par le travail de la pierre, elles sont sans cesse couvertes de poussière blanche : c'est donc le poignet ou le petit doigt que Jean-Claude Lambert tend à ses visiteurs pour les accueillir chez lui. Une maison située en pleine campagne, entre Mouzeil et Teillé, en pays d'Ancenis. En face, un terrain de 13 hectares où se dressent fièrement statues et mégalithes.

Ce parc de sculptures monumentales, qui poursuivra son développement ce week-end avec l'installation de troncs de séquoias, c'est le grand projet de Jean-Claude Lambert. Certes, il est géré par l'association C'osmose. Mais le sculpteur de 55 ans est bien l'âme de ce parc, qu'il a imaginé comme « une déambulation insolite, un endroit pour découvrir la nature. » Aujourd'hui, il est l'unique artiste qui y expose.

Enfant du pays, Jean-Claude Lambert a fait ses classes aux Beaux-Arts de Rennes et de Nantes. Puis il a travaillé comme salarié, plaquiste entre autres. Un passé qu'il ne veut plus évoquer maintenant que, depuis 12 ans, il se consacre à la sculpture, de la miniature au monumental.

Des questions sans réponses

« J'ai commencé la création artistique par l'anthropomorphisme, que j'ai laissé tomber sous l'influence de voyages en Asie, pour quelque chose de plus cosmique », se souvient-il. Les statues de femmes de ses débuts se sont faites de plus en plus élancées, les formes devenant suggérées, avant de s'effacer. Tout comme ont disparu les titres de ses oeuvres. « Là, on amène les gens à avoir une gymnastique de recherche, à s'interroger davantage », explique Jean-Claude Lambert, pour qui « l'artiste doit poser des questions, pas apporter des réponses ».

Des questions, il s'en pose, lui aussi. Dans ses yeux bleus souriants, sous la masse de cheveux blancs, la révolte gronde. Celle d'un artiste qui expose sur tous les continents, mais dont les finances sont dans le rouge. Et qui ne comprend pas les choix des collectivités locales.

« On fait venir des artistes du monde entier et ceux de la région crèvent de faim ! Mais ça me donne encore plus de volonté pour réussir le parc. C'est l'ultime message que je pourrais laisser...s'offusque-t-il.

Claire DUBOIS.

 

Posté par Jlpel2 à 17:53 - Evénements - Permalien [#]
Tags : , , , ,